Edmond ROSTAND
Collège
Marseille
 

VIV(R)E l’Architecture - 6e4- 2e partie

jeudi 20 juin 2019, par ROSSETTO



VIV(R)E l’Architecture - 6e4



Comment vivent les gens dans les villes d’aujourd’hui ? Quelles sont les caractéristiques des différents espaces d’une ville ? Et surtout, quoi changer pour mieux y vivre ?



Ces questions ont été au cœur de la réflexion menée par la classe de 6è4 lors de la dernière phase du projet VIV(R)E L’ARCHITECTURE  : des premières formes de cités-Etats aux grandes métropoles mondiales d’aujourd’hui, en passant par les cités grecques et romaines, ils ont observé et réflechi sur ces espaces et ont été invités à les mettre en perspective avec leurs espaces propres.



Lors de nos retrouvailles avec l’architecte Maxence Horvath le lundi 3 juin, ils ont été ainsi amenés à repenser leur espace du quotidien (le collège, le quartier) dans une perspective à long terme, en y intégrant les notions et techniques étudiées en technologie et géographie, avec principalement la notion de développement durable.
Quels sont les choses à changer dans le collège ? Dans quel but ? Comment concilier les perspectives utopistes et le concret du plan existant ? Ils ont ainsi travaillé par groupe, en tâchant de trouver des solutions modestes, mais durables, à ce qu’ils avaient auparavant identifié dans leur problématique. Du lierre grimpant aux bambous des fenêtres pour oxygéner mais aussi réguler température et humidité, en passant par le potager collaboratif pour rendre le collège plus autonome, ils ont fait beaucoup preuve d’imagination. Avec les remarques avisées et les conseils de Maxence, ils ont su également remettre en question leurs projets, les réorienter et les insérer dans une dimension collective et humaine plus vaste.



Les élèves ont été très enthousiastes durant le travail et ravis de cette expérience inédite, qui leur a fait traverser les espaces et les siècles pour mieux réfléchir sur leur quotidien :
Islam : « C’etait très bien, on a vu beaucoup de choses, on a vu comment les villes d’avant utilisaient les espaces, comment ils se déplaiçaient, ils se nourrissaient. »
Lou : « Avant, en Egypte ou à Rome, leurs architectes étaient doués pour faire de grands monuments qui duraient ».
Abdelhoueb : « C’est intéressant et aussi pratique pour le collège et pour nous. Les points communs sont les mêmes pratiques et usages des espaces ».
Chaïman : « Avant, les villes étaient plus pratiques, plus organisées, ils réfléchissaient plus à long terme on dirait. Aujourd’hui, il y a parfois des points faibles. »


 
Collège Edmond ROSTAND – 50 avenue saint Paul - 13013 Marseille – Responsable de publication : M. BLONDEL
Dernière mise à jour : dimanche 30 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille